Libre comme l'Eire

Libre comme l'Eire

LES RENDEZ-VOUS HUMAINS

Celui-la a des yeux a faire rendre les armes.

Celle-ci a l'aura des becheuses adolescentes.

Dieu sait ou cette autre a passe la nuit de samedi, elle est pale comme un soleil d'hiver.

La timide du fond a les traits d'une vieille fille. Je lui arrache un sourire de mes extravagances. Les cheveux tres noirs, des inhibitions comme des chaines au corps, je me dis qu'elle me ressemble un peu. 

Voila une beaute sage a la chevelure chataigne, et, je crois, une faussette au menton.

Le visage enfantin d'une autre me rappelle toutes mes lyceenes anglaises a la fois.

Le sourire discret d'une brillante eleve, le regard petillant d'une fine litteraire.

Tous sont lumineux, tous s'agrippent a leur jeunesse et se laissent emporter, et ils sont beaux, mes beaux enfants qui n'en sont plus.

Enseigner: verbe sentimental.
                                                   
Somme de petits rendez-vous.
    

Quelques baillements d'ennui ou de veillee tardive, un visage reconnaissant et une chaude poignee de mains. Une plaisanterie avec le plaisantin. Un silence d'auto-derision, de fausses capitulations et de petites victoires.


Voici l'exemple d'une petite victoire...

Une brune aux yeux limpides n'a pas lu le texte d'aujourd'hui

                                                      Ouh la vilaine !

Indifferente d'abord, elle se laisse seduire par mes tours de passe-passe. Un sourire en coin, une lueur d'interet, et comme le regret de n'avoir pas lu, de n'avoir pas su prendre part au debat, a l'exemple de certains autres ayant eu l'idee de faire leurs devoirs. Et a la fin, la certitude qu'elle se plongera dans le texte pour tenter d'y voir ce que j'y ai vu, ce que d'autres en ont dit, ressentir elle aussi le bonheur d'un bouleversement par des flots d'ecriture.


Jouer sur des cliches pour les faire rire un peu,
Leur faire croire qu'ils connaissent pour qu'ils connaissent mieux,
Les amener au savoir sans qu'ils s'en apercoivent,
Qu'au soir venu ils aient retenu disons deux ou trois choses,
Et se sentent plus forts dans la folie du monde.


23/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour