Libre comme l'Eire

Libre comme l'Eire

COMME MA POCHE

- Nous arrivons a la grande poche.

- Ca va faire mal.
- Comment ca, Shandy, "ca va faire mal" ?
- Deux chapitres pour les poches plus petites, alors la grande... il va falloir demarrer un nouveau blog.


Ah... Voila une grande idee.

Comme ma poche   



Bienvenue sur ce nouveau blog, dedie aux peripeties de mon sac a dos, et surtout a son actrice principale,

La Grande Poche

-------------------------------------------------------------------------------------------------


Bonjour,
je suis la Grande Poche du sac a dos de Sandrine. Croyez-moi, je souffre.
 
Tout d'abord, il y a le classeur. Un grand classeur blanc qui me dechire presque, lourd comme il est de maints papiers sans importance.
 
Et puis il y a l'agenda, empli d'images. Pele-mele cartes postales de prague et de Strasbourg, photos d'une petite fille qu'elle appelle 'Mon Aube,' rendez-vous et numeros de telephone notes a la hate, citations de livres en cours de lecture dans un desordre familier.
 
Les livres... Allez savoir pourquoi, elle en transporte toujours plus qu'elle ne peut en lire. Deux, trois, quatre parfois. Elle aime bien savoir qu'ils sont la.
 
Un livre en francais, souvent, pour les cours ou pour elle-meme, car il lui faut redecouvrir sa langue maternelle maintenant qu'elle boit sa langue de coeur.
 
Et souvent, un essai. "Et si tout a coup, je me lasse des romans ?"
Voila son argument.
 
Parfois, une revue litteraire ou philosophique.
 
Mais en ce moment, elle trimballe surtout ce livre-la...

                           

Viggo Mortensen en figure christique pleure sur mon tissu noir. De temps en temps, j'entends Sandrine s'exclamer "quel style, c'est brillant !" Puis plus rien. Elle se replonge dans sa lecture et je ne l'entends plus jusqu'a ce qu'elle peste pour retrouver ses cles dans la poche de devant.


21/01/2010
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour